Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:08

service-plus

 

Extirper les causes des pensées négatives qui influent sur nos attitudes et comportements, cela est bien plus que nous l’imaginons, une question cruciale pour les dirigeants.

 

 

 

« Toutes les émotions, surtout les émotions négatives, déforment les évaluations. Une personne en proie à une émotion négative est incapable de penser clairement ou rationnellement ».

 

Et c’est là que se situe le danger : « plus l’émotion négative est intense, plus la victime devient détachée de la réalité et est incapable de raisonner clairement. Puis elle se met à parler et à agir d’une manière souvent inexplicable et destructrice. »

 

Brian Tracy et Christina Stein ont identifié cinq facteurs principaux qui poussent les gens à créer des émotions négatives et à s’y s’accrocher :

 

1. Justification : vous défendez vos pensées négatives et votre droit à être en colère. Les émotions négatives ne peuvent pas exister à moins que vous ne puissiez justifier de votre droit d’en faire l’expérience sur vous-même et sur d’autres. Plus vous vous justifiez et vous convainquez que l’autre personne impliquée est en quelque sorte mauvaise, que vous êtes pur(e) et innocent(e) et êtes en droit de ressentir ce sentiment et plus vous êtes bouleversé(e) et en colère. Légitimer la colère engendre et alimente le « droit » à la colère.

 

2. Identification : Cela signifie que vous prenez les choses au premier niveau . Vous interprétez ce qui s’est passé comme une attaque personnelle contre vous. Ayant des limites émotionnelles saines est essentiel, surtout dans un environnement de travail. Vous pouvez être compatissants sans vous identifier aux émotions de quelqu’un d’autre.

 

3. Hypersensibilité : être extrêmement sensible aux pensées, opinions ou attitudes des autres envers vous. Peter Ouspensky appelle à un « examen intérieur. » Dans les cas extrêmes, les personnes hypersensibles sont si paralysées qu’elles ne peuvent prendre de décision sans obtenir l’approbation d’autres personnes.

 

4. Jugement : La tendance des gens à faire des évaluations négatives sur d’autres. Quand vous jugez les autres, vous devenez émotionnel. Or les émotions faussent les évaluations. Les gens jugent souvent les autres parce qu’ils veulent contrôler leur comportement.

 

5. Rationalisation : Que se passe-t-il lorsque vous posez une explication socialement acceptable sur un acte socialement inacceptable. En raison d’une faible estime de soi et d’un ego faible, la plupart des gens ne peuvent admettre qu’ils ont fait ou dit quelque chose qui n’était pas entièrement raisonnable et justifié. Ressasser les situations négatives permet aux émotions négatives de croître. Garder un œil sur les principaux facteurs d’émotions négatives peut vous aider à bloquer l’émotion négative au moment où elle se déclenche.

 

Vous avez un esprit merveilleux. Mais c’est une épée à deux tranchants.

Vous pouvez l’utiliser pour vous rendre heureux, ou vous pouvez l’utiliser pour mettre vous-même en colère. Votre objectif devrait être d’utiliser votre intelligence pour conserver votre calme, le contrôle et la paix, quel que soit ce qui se passe autour de vous ou en vous. A bientôt !

 

Traduit de l’américain – Brian Tracy and Christina Stein in « Kiss That Frog »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MANEGERE
  • Le blog de MANEGERE
  • : Nos réflexions, notre vision, nos expériences à partager sur le conseil en management de la performance.
  • Contact

Bibliographie

De la performance à l'excellence     Techniques de vente persuasive : Outils et méthodes

 

 

Recherche