Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:52

Accompagner le changement, c’est capitaliser sur son expérience à l’instant présent; le changement, c’est la mobilité, c’est la vie, parfois la survie de l’entreprise… Définition d’un acte vital :

Aucune situation, aucun état n’est figé et nous en avons tous l’expérience…

… nous avons changé d’école, d’équipe de foot, de statut, de métier, nous avons vécu le mariage, le divorce ou la perte d’une personne chère. Nous avons tous conscience que ces changements ont bien eu lieu à un moment donné de notre vie, mais en revanche, nous ne savons ni quand ni comment nous avons réussi les adaptations nécessaires qui se sont opérées en nous pour nous permettre de nous ajuster face à toutes ces nouvelles situations.

 

Tous les jours des choses changent dans notre environnement…

… les choses mesurables comme l’érosion d’une falaise et les choses plus difficiles à quantifier ou définir avec précision sur le court terme comme le vieillissement du corps ou l’évolution des mentalités. Pire encore, nous même et nos entreprises avons du accepter l’évolution foudroyante du marché et de la concurrence : en l’espace de quelques trente années, nous sommes passés d’un marché national à un marché européen et à l’heure où je vous parle, nous sommes en plein cœur d’un marché qui se qualifie lui-même de mondial. Les entreprises qui n’avaient pas anticipé ce changement ont été, pour une grande partie d’entre elles, emportées par la vague des disparitions.

Il est bien sûr difficile d’anticiper les changements. Nous ne sommes pas tous devins et nous n’avons pas tous accès aux mêmes informations pour les anticiper. Mais nous pouvons facilement, en revanche, prendre conscience d’un fait qui se vérifie depuis la nuit des temps : tout change, tout le temps.

Dès lors, prendre une attitude figée revient à résister au changement. Mais nous savons bien qui gagnera cette manche, et finalement, le match. Alors plutôt que de résister, faisons comme ces architectes qui, ayant finalement compris que les séismes créent des changements catastrophiques ont décidé de construire des immeubles capables de s’adapter et, en tous cas, de résister le temps que les occupants prennent conscience du danger et décident de quitter les lieux pour s’installer ailleurs.

 

Mais aujourd’hui, s’adapter n’est plus suffisant…

il faut se préparer en permanence pour accueillir le changement et, mieux encore, l’accompagner.

Selon Paul Watzlawick, fondateur de l’école de Palo-Alto, en Californie, il y a deux niveaux de changement :

1. le premier consiste à appuyer sur l’accélérateur ce qui revient à augmenter la vitesse…

2. … et le deuxième, qui consiste à intervenir sur le levier de vitesse de la voiture, ce qui la fera passer à un niveau supérieur de puissance.

Face à une côte à monter, le fait d’augmenter simplement la vitesse risque de mener à l’étouffement du moteur en sous régime, alors que le fait de modifier le régime du moteur permettra d’atteindre le sommet.

 

Einstein disait : « le fou est celui qui croit

qu’en faisant plus de la même chose,

il obtiendra autre chose que plus du même résultat ».

 

Le ‘Manager’ du changement…

… Force est de constater que de nos jours, l’autorité d’un manager se mesure à sa capacité d’influencer des comportements de coopération grâce à ses qualités de souplesse sur les moyens, de directivité sur l’objectif à atteindre et surtout, grâce à l’ampleur de son développement personnel.

C’est la personnalité même du manager qui constitue son meilleur outil de travail. Autrement dit, son efficacité repose avant tout sur sa capacité à utiliser ses propres ressources ce qui revient à dire qu’en fait, il s’agit de développer ses propres capacités en même temps que celles de ses collaborateurs.

C’est ainsi que son rôle revient à les orienter vers la découverte de leurs propres capacités à accepter le changement, qu’il soit au niveau de leurs comportements, de leur mode de fonctionnement ou encore de leur environnement de travail.

Et par-delà toute autre considération, il aura présent à l’esprit que ce ne sont pas tant les réformes qui bloquent une situation mais plutôt les méthodes utilisées pour les mettre en place.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MANEGERE - dans MANAGEMENT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MANEGERE
  • Le blog de MANEGERE
  • : Nos réflexions, notre vision, nos expériences à partager sur le conseil en management de la performance.
  • Contact

Bibliographie

De la performance à l'excellence     Techniques de vente persuasive : Outils et méthodes

 

 

Recherche