Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 11:21

shutterstock 12247243

La communication managériale doit tendre vers un but bien précis …

… mobiliser les ressources de ses collaborateurs pour engendrer de meilleurs résultats et plus de satisfaction

Premier élément palpable de toute communication, le langage (verbal et para verbal) …

… qui donne le ton et fixe les paramètres qui régiront les rapports entre deux personnes. Or, il faut bien le reconnaître, le langage repose souvent sur la loi du talion : œil pour œil, dent pour dent : en mettant l’accent sur l’argumentation, nous exhibons la rationalité de notre point de vue tout en faisant appel à l’esprit logique de notre interlocuteur. Ne soyons donc pas surpris s’il nous répond sur le même registre… en nous développant le plus souvent une magnifique contre-argumentation.

En réalité, il est primordial de choisir un style de communication approprié au message …

… une interrogation, une affirmation, une négation, une injonction, une suggestion, une description, une règle, une hypothèse, une généralisation, un euphémisme, une allégorie, une métaphore. Ce choix aura une influence directe sur la nature de la relation entre deux personnes et surtout, sur les effets produits en retour.

Curieusement, plus une argumentation est indirecte, plus elle gagne en pouvoir d’influence

On peut par exemple annoncer à quelqu’un « Tiens, il est déjà huit heure » comme un argument pour l’inviter à passer à table, sans pour cela argumenter explicitement. Quant aux locutions « mais pas assez », « mais aussi », elles intensifient l’argument sans le développer pour autant : « Il faut beau, mais pas assez chaud pour… », « Il est plein de bonne volonté mais aussi plein d’idées… ».

Le recours à un argument fort n’est pas toujours efficace pour convaincre …

… car, marquant une différence de point de vue ou même un désaccord, il provoquera probablement chez notre interlocuteur une opposition. Lorsque nous argumentons, nous partons de notre propre point de vue et aboutissons presque toujours à élargir l’abîme qui nous sépare de l’autre.

Dans une nouvelle conception de la rhétorique :

L’art de l’argumentation va consister à utiliser le point de vue de l’autre pour lui démontrer en quoi ce que nous lui disons demeure en harmonie avec sa propre vision des choses. Cela nécessite de sortir de sa « bulle », de se dissocier de sa propre « vision du monde », et d’aller à la rencontre de celle de l’autre pour ainsi mieux la cerner et finalement, mieux l’influencer.

On entre alors dans une démarche qui revient à « communiquer pour faire agir » !

 Publié par Jean-Claude Grunler - Coaching, Entreprise

Partager cet article

Repost 0
Published by MANEGERE - dans MANAGEMENT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MANEGERE
  • Le blog de MANEGERE
  • : Nos réflexions, notre vision, nos expériences à partager sur le conseil en management de la performance.
  • Contact

Bibliographie

De la performance à l'excellence     Techniques de vente persuasive : Outils et méthodes

 

 

Recherche