Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:03

Afin de compléter les actions de formation organisées de manière épisodique dans la vie du salarié, on s’intéresse aujourd’hui à la dynamique de l’apprenance. Il s’agit pour la salarié d’adopter une attitude lui permettant d’apprendre de chaque expérience et même de chaque information. On parle ainsi “d’apprendre à apprendre”.

 

Apprendre
illustration Creative Commons License credit: Fanch The System

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’apprenance est, entre autre, une réaction logique face à la masse d’information dont nous sommes quotidiennement abreuvé. Nous devons apprendre à trier cette information, à la croiser, la réfléchir et à en tirer les conséquences. A cette masse d’information s’ajoute l’apport des outils du web 2.0 et de la nouvelle implication des utilisateurs sur le web. La communication entres les utilisateurs et le phénomène de réseau provoquent de nombreuse interactions propice à l’apprentissage informel. Car en effet, la dynamique de l’apprenance ne repose pas entièrement sur la présence d’un pédagogue ! La faculté de transmettre et d’acquérir une connaissance ou une compétence est une faculté commune à tous et à toute. L’apprenance est donc constitué des formations organisées par des pédagogues, des formations autodidactes, des transferts de compétences organisés par les salariés eux même, par les échanges et les partages de pair à pair. La formation formelle désigne toutes formations issues d’une démarche organisée. Il s’agit donc des animations proposés par les services formation et les centres de ressources. Toute autre façon d’apprendre entre dans le cadre de la formation informelle. Et c’est bien sur la formation informelle qui prend de plus en plus d’importance ! Pour vous en convaincre, observez donc le dessin ci-dessous, et choisissez le type d’apprentissage qui vous convient le mieux.

Apprentissage interactif vs Apprentissage transmissif
illustration credit: Florence Meichel

 

L’apprenance n’est cependant pas un phénomène nouveau. Depuis tout petit nous apprenons à apprendre. Rien que pour marcher : on nous a accompagné, on nous a retenu dans nos premières chutes mais c’est bien seul(e) que nous avons compris comment activer les bons muscles ! L’apprentissage de la lecture ou des maths est similaire : une partie de l’apprentissage est induite par un pédagogue, et une autre est l’affaire de chacun. S’enrichir des expériences d’autrui ou confronter sa pensée avec d’autres sont aussi des phénomènes relationnels qui s’inscrivent depuis toujours dans la dynamique de l’apprenance. Ne pas rester planter sur ces acquis, se remettre en question : idem. Les pauses café dérivent d’ailleurs souvent sur des échanges très riches et peuvent aussi s’inscrirent dans cette dynamique.

 

Ce qui est nouveau c’est certainement qu’aujourd’hui l’entreprise reconnaît ce phénomène. Tout va si vite qu’il est difficile d’accompagner les salariés à comprendre et à s’adapter à tous ces changements. L’entreprise s’intéresse donc aux moyens de faciliter cette dynamique … et mais aussi à ceux qui permettront de l’évaluer. Pourtant, très peu de centres de formation évoquent la formation informelle … certainement car la majorité n’ont pas encore identifiés comment la valoriser et donc la vendre ;)

 

L’apprenance consiste donc à étendre la formation dans le temps, bien au delà des quelques actions de formation formelles auxquels tout salarié est (devrait être ?) invité à participer. Cette dynamique débouche sur de nouveaux supports de formation et doit considérer le nomadisme et l’irrégularité (en terme de disponibilité) des différents participants. Tout salarié étant considéré comme un participant, il faudra choisir des solutions adaptées à la masse sans pour autant nuire à l’individualisation : un beau défi, non ?

 

Tout salarié est concerné par l’apprenance et plus généralement tout utilisateur. Car en effet, dans le cadre de la formation informelle, on s’adresse plutôt à l’individu en tant qu’utilisateur. La formation informelle est un phénomène qui accompagne l’utilisateur dans son utilisation des outils et connaissances mis à sa portée.

 

La formation ne cesse donc d’évoluer et les nouveaux dispositifs de formation doivent aussi s’appuyer sur la dynamique de l’apprenance et ne pas négliger la formation informelle.

 

Un cas particulier : la formation sur un logiciel open source

 

Pour ma part, je suis en charge de la formation sur les solutions Open Source de Talend dont une nouvelle version est publiée tout les 4 mois. Dans un tel contexte, l’apprenance est fondamentale. L’utilisateur inscrit à une formation formelle est compétent sur une version donnée … et il doit ensuite évoluer seul avec les autres versions du logiciel. Seul ? Pas vraiment en fait. La communauté qui entoure le logiciel permet d’échanger et de créer ainsi les interactions si importantes au phénomène de l’apprenance.

 

Actuellement nous fournissons des ressources et des outils pour dynamiser ces échanges et faciliter la formation informelle. L’étude de l’utilisation de ces outils est très intéressante pour pouvoir imaginer le dispositif qui permettrai d’aller plus loin. Mais cela prend du temps, il va falloir attendre un peu pour en dire plus ;)



Read more: http://ocarbone.free.fr/blog/?p=288#ixzz2OXZghwx5

Partager cet article

Repost 0
Published by MANEGERE - dans FORMATION
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MANEGERE
  • Le blog de MANEGERE
  • : Nos réflexions, notre vision, nos expériences à partager sur le conseil en management de la performance.
  • Contact

Bibliographie

De la performance à l'excellence     Techniques de vente persuasive : Outils et méthodes

 

 

Recherche